Au Moyen-Âge, vivait un petit garçon qui s’appelait Matthieu. Il habitait à Crouzet Migette. Un jour, il décida d’aller se promener dans la forêt du côté de Gevresin. Ses parents lui avaient pourtant dit de ne jamais s’approcher de ce lieu que l’on disait maudit. Arrivé dans la forêt, il tomba nez à racine avec des arbres maléfiques. Le chef de ces arbres, nommé Ban, lui fit construire un siège maléfique, un banc. Le garçon s’assit dessus et là, le banc se plia en deux. Prisonnier, le garçon eut beau hurler, ses cris furent vite étouffés par les feuillages qui l’entourèrent tout à coup.

Ne voyant pas leur enfant rentrer le soir, les parents partirent à sa recherche. Connaissant la témérité de leur fils, ils prirent le chemin du bois. Ils arrivèrent au banc prison. Ils réussirent à libérer Matthieu. Mais Ban se montra et leur dit :

-          En échange de lui, vous devez me donner un autre être vivant ! Un de vous par exemple ! C’est la seule façon de sortir de cet endroit. Si vous ne le faites pas, vous deviendrez comme tous ceux qui ont osé venir par ici avant.

Et là il montre, derrière un rideau de lierre, de nombreuses statues de bois à visages humains ou animaux.

À ce moment là, Matthieu vit un ver de terre. Il le prit et le lança sur Ban. Dans un réflexe, celui-ci l’attrapa. Et selon sa loi, il ne peut garder que ce qu’il touche. Dégoûté de ne garder qu’un ver de terre, il dut se résoudre à relâcher ses prisonniers.

Connaissant maintenant le secret de ce lieu, Matthieu mit en garde tous les villages des environs. Et sur les cartes, on put alors écrire, pour parler et situer ce lieu, le Bois de Ban.

 

Justine et Tom